Thaïlande, acte 3

Dernier volet en 3 actes de nos aventures thaïlandaises, désolé pour ce retour en arrière, j’espère au moins que je ne vous ai pas perdus…

20120713-121420.jpg14 mai : 4h de bus, 1h de bateau et nous voici dans une petite île bien tranquille dans le golfe de Thaïlande. On se posera 1 semaine dans un petit bungalow face à la plage, et je dois dire que ça sent vraiment les vacances, on avait prévenu les enfants, on terminera le voyage par 3 mois de plage, ben voilà, on y est, dans le dernier tiers de notre voyage !

Je profite de cette semaine pour passer mon premier niveau de plongée, puis finalement le 2ème aussi… Je suis tel un poisson dans l’eau, entre tortues, raies, poissons clown… J’irais même visiter l’épave d’un bateau de la 2ème guerre mondiale, dont la faune aquatique a pris possession, une vraie merveille.

Nous retrouvons à Koh Tao, Thomas et Nadia rencontrés à Don Khone au Laos, comme le monde est petit quand on voyage, cela nous est arrivé régulièrement de revoir des personnes déjà rencontrées auparavant dans le même pays, voir dans un autre pays. Comme par exemple Paul que nous avions rencontrés dans les rizières au sud du Yunnan, et que nous avons retrouvé sur les temples d’Angkor !

Koh Tao est un vrai petit havre de paix, enfin en basse saison, car j’imagine la cohue de touristes en haute saison et surtout les centaines de plongeurs envahissants l’île et ses récifs, l’ île est réputée pour donner le plus de diplômes open water au monde !!! Dire que c’était avant une prison, où les bagnards étaient laissés à l’abandon sur cette île entourée de requins ! On peut d’ailleurs encore en voir, et Lila aura la chance d’en voir un. Pour ma part, je n’aurais vu que les serpents !

Un seul problème ici, pas de sticky Rice mango, tant pis, je me rabattrai sur les rotis sorte de crêpe/pancake faite à partir de … Les boules de l’énigme n°5…Elles sont ensuite aplaties et cuites sur une plaque ressemblant étrangement à nos biligs. On y rajoute du beurre asiatique soit une espèce de margarine ( beurk), et du Nutella (miam) et le tour est joué, les enfants en étaient fans

.

Entre 2 plongées, nous louerons des scooters pour essayer de faire le tour de l’île, mais nous ne pourrons aller bien loin, les routes sont tellement pourris et surtout tellement pentues, je dois dire que je n’étais pas rassurée, même Lila a préfèré descendre du scooter dans les descentes !

Nous serions bien restés un peu plus longtemps dans ce petit paradis, mais nous avons beaucoup mieux à faire : aller rejoindre ma mère et ma sœur à Krabie. Nous partons en bateau de nuit pour les rejoindre …. On nous avait vendu des billets couchettes, et effectivement, on nous a pas menti, sur le pont ce sont des dizaines de matelas à même le sol, franchement je m’attendais à pire. Nous arrivons au petit matin à Suratthani puis bus jusqu’à à Krabie.

La région est magnifique, nous retrouvons les monts karstiques, malheureusement nous ne retrouvons pas le soleil ! Nous aurions peut être du ouvrir le guide avant de donner rendez vous dans cette région, c’est la saison des pluies ! Et ici la saison des pluies c’est un peu comme Nantes au mois de novembre … Avec quelques degrés en plus, tout de même.
On se pose à l’hôtel, bizarrement pas un autre client ici. Pourtant l’endroit est magique, mais on comprendra bien vite pourquoi, impossible de se baigner, la mer est agitée et pas très propre, et entre 2 averses, nous avons un peu de soleil ! Mais nous nous passerons de soleil, il est déjà dans nos cœurs à l’idée de retrouver mamy et tata ( oh c’est beau ça ). Elles arrivent enfin, effusion de joie, embrassade et petit déjeuner !

On les laisse se reposer une journée, que nous finissons avec un apéro mi thai/mi français, au menu, saucisson, fromage, nems et riz frit ! le tout arrosé de Chang. On aurait bien bu un bon verre de rouge, mais pas de tire bouchon pour ouvrir la bouteille ramenée par mamie !

Le lendemain nous partons en bateau pour visiter les îles ( île du poulet, Koh phi phi et Koh je sais plus quoi), on part dans un hors bord qui volera littéralement sur l’eau, ça fait rire Milo, un peu moins Mamie. Elle rigolera encore moins quand après un arrêt sur une île, on verra un de ces gros hors bord s’échouer sur la plage avec tous ses occupants tant la houle est forte ! Impressionnant je dois dire de voir ces gens littéralement voler d’un côté à l’autre du bateau.
Mais les paysages lui font oublier le reste. Et puis grande première pour mamie qui mettra masque et tuba pour aller dire bonjour aux poissons, petite appréhension au début, mais très vite oubliée devant le spectacle qui s’offre devant elle. Elle est tel Milo :  » waouh, regarde là, et là, Waouh c’est beau »
Déjeuner à koh Phi Phi, ça fait rêver, mais c’est pourtant pas si beau, et surtout très champs Élysée un soir de victoire !

La houle est si forte que nous ne pourrons même pas aller voir « The Beach  » et surtout Leonardo (certains me comprendront). Grosse déception
Le lendemain après avoir subi la pluie toute la matinée, nous décidons de partir pour Koh Lanta, allons nous y survivre ???
Il nous faudra boire beaucoup de Mojito, et une bonne bouteille de vin blanc (merci Flo) pour oublier le temps pourri. Heureusement celle-ci est à vis, car toujours pas de tire bouchon ici !

Pour le plaisir de sa belle maman, Fred se transformera tour à tour en chauffeur de pick up, coiffeur et conducteur de tuk tuk… Sans problème pour les 2 premiers, le 3ème sera un peu plus difficile au début, pas facile de conduire une mobylette sur laquelle est greffée un salon à roulettes dans lequel nous logerons 4 adultes et 2 enfants ! Bon d’accord il faudra que Mamie descende pour pousser dans les côtes, mais quelle rigolade.

Nous aurons le droit aussi à la petite tempête ! Alors que nous sommes tranquillement en train de nous baigner dans la piscine, on voit au loin les nuages arriver pour une énième averse pensons nous, mais que nenni ce sera un très gros coup de vent qui prendra tout sur son passage,même la cabane en train d’être construite à côté de la piscine. Et Fred, tel un film au ralenti verra s’avancer cette cabane vers lui, il aura juste le temps de plonger sous l’eau avec les enfants avant que la cabane n’atterrisse à 2m de lui ! Plus de peur que de mal heureusement…
Un bon Mojito et ça repart, sauf l’électricité qui elle ne reviendra pas avant le lendemain, nous aurons alors le droit à notre curry fait à la lumière d’une frontale, et il était excellent, ils sont fort ces asiatiaques.


Tiens en passant, une petite recette de la salade thaï : la salade de papaye verte, que vous pouvez remplacer par : concombre, pomme verte, mangue, choux blanc…. Une vraie merveille l’été.

La salade de papaye
Ingrédients ( pour 1 personne) : 100g de papaye ou autre , 1 gousse d’ail, 1 piment, 20g de haricot long chinois ou au pire d’haricot vert, le plus important étant de les couper en morceaux de 3 cm et en biais, 30g de tomates cerises coupées en 2, 1cs sucre, 1cc de sauce poisson, 1 et 1/2 cc citron vert, 1cc de cacahouète grillées.

Écrasée l’ail et le piment , ajouter haricots et écraser encore. Rajouter tomate, assaisonner avec sucre, sauce poisson et citron vert. Mélanger . Ajouter la papaye et bien remuer.
Servez en rajoutant les cacahouètes sur le dessus.

La base de cette recette et le pilon dans lequel il est fait ici, car il n’est quasiment jamais lavé dans la journée, il garde donc toutes les saveurs de ceux précédemment fait. Dans notre cas, nous demandions toujours sans piment et pourtant ça arrachait toujours !

Retour sur Krabie le temps de manger chez Burger King (!), puis il est temps de se séparer malheureusement, car on était bien, tous ensemble.

De notre côté nous restons à Krabie encore une nuit avant de rejoindre Phuket. Juste le temps de boire enfin cette bouteille de rouge amenée par maman… (dites les filles, vous y avez cru au fait qu’on ne trouve pas de tire bouchon en Thailande ? Vous pensiez tout de même pas qu’on allait partager avec vous une aussi bonne bouteille de vin rouge ;))

Après une nuit à Phuket, qui ne nous laissera pas un grand souvenir, on part pour une autre destination, décidée quels jours seulement auparavant, l’Indonésie et plus précisement Lombok, à l’est de Bali.

4 réponses sur “Thaïlande, acte 3”

  1. Que de bons souvenirs !!!!!
    Tu exagères un peu en disant « comme Nantes au mois de novembre »
    (d’ailleurs ces derniers (mauvais) temps
    tu aurais pu dire « comme à Nantes au mois de juillet ….. »)
    le soleil nous a fait de nombreux coucous
    et on ne gère pas l eau tombée du ciel de la même façon
    la pluie n arrête pas le pèlerin thaïlandais !!!!!
    ni le touriste 
    encore moins le touriste pour rapprochement familial…..
    Allez profitez bien de vos derniers jours et de vos derniers soleils
    car si le temps ne s améliore pas noirmoutt sous la pluie……..
    et le froid…….
    ……..ça va vous changer !!!!!!!!!

  2. Vous avez remarqué j espère mes petits bras musclés ?!?!?
    Quatre jeunes pleins d’énergie dans le tuk-tuk….
    ……et c est la grand mère qui s y colle !!!!
    Bon, il faut avouer que cela faisait partie des arguments vendus à fred pour qu’il accepte de louer cet engin vraiment pas facile à gérer, mais finalement conduit d’une main de pro…..sous le soleil !!!!
    Quelle aventure !!!!…
    Encore merci Fred

  3. Encore moi !!!!!
    Mais, bon, j ai le droit, c est quand même moi qui yétais…..
    Et puis ça a l’air de dormir chez les petits lecteurs
    Zont pourtant le temps devant la cheminée…..
    Juillet aux tisons
    Aout au balcon
    Espérons
    Bien, c est simplement pour vous dire Karine et Fred
    que nous avons dégusté la première bouteille de la cuvée 2010
    Très prometteuse …..
    Je vous en garde une pour vous l’apporter lors d’un prochain voyage ????? (avec tire-bouchons in the pocket)
    Ça me plairait bien………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *